mardi 16 janvier 2007

Savoir choisir son camp

Certes, le chef d’Etat n’est pas obligatoirement le chef de son parti mais il convient tout de même de s’assurer les faveurs de sa famille politique pour gouverner, sous peine de se voir cruellement désavoué à la moindre action ou de se voir « doublé » lors des prochaines élections par un membre de sa propre famille politique.

Dans Mission Président GeoPolitical Simulator, la répartition politique a été respectée dans chacun des pays jouables. Cela veut dire par exemple que si vous incarnez le chef d’Etat français actuel, vous serez obligatoirement de droite et la composition des assemblées législatives sera identique à la nôtre. Le président des USA sera bien entendu Républicain, le premier ministre Anglais appartiendra au parti travailliste, etc.

Le jeu prend donc en compte votre couleur politique et vous devez bien entendu lui rester fidèle. Si vous appartenez à un parti écologiste, vous devez appliquer une politique en rapport avec l’écologie, sous peine de perdre le soutien de votre parti, puis de l’opinion publique, de ne pas être réélu et donc, de perdre la partie.

Pour résumer, si vous décidez d’incarner le président de la République française à la date du 1er Janvier 2007, vous êtes tout simplement en train de perdre…

45 commentaires:

F-Klorid a dit…

- Le jeu distingue-t-il les actions que l'on mène en tant que chef d'Etat et celles en tant que chef de parti ?

- Une élection présidentielle perdue implique-t-elle nécessairement (sauf coup d'état^^) un game-over ?

- Comment est géré le rapport entre (pour prendre l'exemple français) le parlement et l'éxécutif ?
C-a-d, les élections qui font "perdre", ce sont les présidentielles ou les législatives ?


Question subsidiaire...
- Y-a-t-il un éditeur de données fourni avec le jeu ?

F-Klorid a dit…

PS: le lien vers le site de Mindscape est mort (y'a qu'un seul "." de nécessaire, à mon avis^^).

Pis une nouvelle séries de questions bis :
- Y'a-t-il une (ou plusieurs) période(s) de campagne politique ?
- Avons-nous accès aux sondages ?
- Peut-on organiser des coups politiques douteux (du genre faire apparaitre le nom d'un adversaire politique dans un listing de comptes à l'origine douteuse) ?

mindscape a dit…

- Dans Mission Président, le joueur incarne le chef de l'Etat. Il peut également être le chef de son parti mais pas forcément. Dans un cas comme dans l'autre, les actions du joueur sont celles du président et non celles d'un chef de parti.
Néanmoins, il peut influer sur la politique nationale et sur les différentes formations politiques en présence.

- Une élection présidentielle perdue entraîne forcément un game-over. Je vous rassure, on peut aussi se faire tuer...

- Le rapport entre l'exécutif et le législatif est très similaire à la réalité. Le chef de l'Etat peut entamer des réformes, proposer des lois mais elles devront être validées par le pouvoir législatif.
Donc il est tout à fait possible de continuer à jouer, même avec une assemblée d'opposition. Néanmoins, faire voter ses lois sera plus difficile.

- A ma connaissance, il n'y a pas d'éditeur de données fourni avec le jeu.

Sylvain_94 a dit…

Ca fait plaisir d'avoir enfin un espace d'information sur ce jeu :-)

J'aurais une question:

Mission président reprend-il les institutions et modes de fonctionnement de la vie politique propres à chaque pays ou les institutions sont standards et identiques pour tous les pays?

Merci d'avance pour votre réponse.

Sylvain_94 a dit…

Autre question:

Est-ce que, la dernière année de mandat, on doit mener de front notre boulot de président et la campagne électorale ou on a juste un message à la fin du mandat nous informant si on a été réélu ou pas?

Pour revenir à la réponse aux questions de f-klorid, je trouve dommage que, si on perd l'élection présidentielle, on puisse pas continuer le jeu en étant dans l'opposition (par exemple comme député) et essayer de se représenter à l'élection suivante.

mindscape a dit…

Pour répondre aux questions de sylvain_94 :

- le jeu reproduit les institutions et les systèmes politiques spécifiques à chaque pays. Par exemple, la Grande-Bretagne est donc considérée comme une monarchie parlementaire et le chef de l'Etat est le premier ministre.
En revanche, pour des questions d'ordre pratique, les actions sont regroupées dans 11 super-ministères communs à tous les pays jouables.

- En ce qui concerne la période électorale, je ne saurais pas te répondre précicément sur ce point mais je verrais si je peux eclaircir ce point en particulier.

- Alors certes, la partie s'arrête si vous perdez les élections mais après tout, le jeu s'appelle Mission Président et pas Mission Candidat :)

Sylvain_94 a dit…

ok merci pour les réponses

vivement que le jeu sorte :-)

Lény a dit…

Quand vous dites on peut se faire tuer, vous voulez dire que si par exemple on est contre l'impérialisme mondial et que l'on a le tempérament d'un Chavez ou Castro, les services secrets des états unis peuvent être tenté de nous mettre une balle en pleine tête ?

c'est terrible ^^

mindscape a dit…

Pour répondre à Lény, globalement TOUTES les actions du joueur-président l'engage personnellement, et toutes prises de position a des risques de mécontenter quelqu'un sur la planète... C'est pour cela que les chefs d'Etat ont des services de sécurité conséquents généralement. Dans Mission Président, les risques de se faire assassiner par les services secrets d'une puissance ennemie existent bien sûr et évoluent en fonction du contexte international. Mais ce n'est peut être pas le risque le plus fort, bien d'autres groupes ou personnalités peuvent avoir l'idée de frapper un grand coup, au plus haut sommet de l'état. A peu près tous les groupes terroristes existants dans le monde ont leur équivalent dans le jeu. Bref, oui, il y a des risques, et non, ne congédiez pas vos services de sécurité sous prétexte que ça coûte cher.

all-daz a dit…

vue que le jeu est bien avançé , est-ce-q'une démo et prévue , pour appréçier le gameplay et nous faire patienter jusqu'a la sortie
____merçie______

Rémi a dit…

Y aurait-il une possiblité pour commencer avec un autre président, d'une autre couleur politique ? Par exemple avec A. Laguiller ou JM Le Pen en France.

mindscape a dit…

Oui, il y a un mode scénario "Pouvoirs exceptionnels" dans lequel on peut choisir à la fois la couleur politique de son président et aussi une majorité legislative adéquate, dans le cas d'une démocratie avec une séparation des pouvoirs. Par contre, la "couleur politique" du pays ne change pas pour autant, seule l'action gouvernementale pourra éventuellement permettre à ce camp de gagner les élections suivantes.

Lény a dit…

Est-ce qu'il serait possible d'en savoir plus sur le rôle des services secrets dans le jeu ?
Merci

F-Klorid a dit…

Par ailleurs, à l'instar d'un jeu comme "le 3ème millénaire" sorti il y bien longtemps chez Cryo, y'aura-t-il une campagne électorale avec un programme sur lequel se jouera la ré-élection (avec des promesses, donc^^) ?

Et y'aura-t-il bien un mode "libre", sans scénario qui conditionne une série de paramètres prédéfinis ?

Enfin, l'âge du personnage joueur influe-t-il sur la longévité du jeu (en gros, quoiqu'il arrive on pourra pas voir l'année 2120, par exemple...) ?

mindscape a dit…

Pour répondre à F-Klorid, oui, le joueur dans le cadre de période éléctorale peut définir un programme, le plus attractif possible... évidemment, si il est ré-élu, la réalisation des promesses aura un effet direct sur la popularité.
Le mode "Le Monde en 2007" est le mode libre, sans objectif pré-établi. Il faut gérer le pays, et rester au pouvoir.
Pour la durée du jeu, le jeu simule le monde de manière parfaitement réaliste sur les deux tiers du siècle, avec l'évolution climatique, les grands événements, les découvertes et évolutions probables, etc. Le jeu est en temps réel, avec un rythme paramétrable, mais quand même basé sur des journées. On peut ralentir le temps dans le cas de crises ou d'urgences, ou l'accélérer pour passer à la semaine suivante, pour voir passer une loi par exemple... C'est bien rempli une journée de Président. Alors, le but, c'est d'arriver à simuler effectivement une "carrière" de Président, mais même si il y a quelques exemples, comme Castro, ça va s'étirer sur 10-15 ans au maximum, et c'est des parties de longue haleine. Par contre, il existe plusieurs scénarios qui commencent dans un le futur, histoire de voir à quoi notre belle planète peut ressembler en 2020, ou en 2035...

lvlichel a dit…

Autrement dit, une fois que notre président est trop vieux, la partie fait game over... C'est dommage. ça aurait pu être sympa de prévoir qu'une fois notre président trop vieux, nous puissions prendre le pouvoir en choisissant le chef de parti.

J'imagine bien que ça doit bien etre rempli les quelques années à gérer, mais ça limite l'interet des choix à très long terme.

Sylvain_94 a dit…

Ca pourrait effectivement être une variante à envisager pour un éventuel Mission président 2: incarner un parti politique plutôt qu'une personne. Ca rallongerait la durée des partis.

Sinon, si j'ai bien compris, en mode libre on peut pas choisir sa couleur politique? Par exemple en France on doit obligatoirement être de l'UMP, aux Etats-Unis du Parti républicain, etc?

Et dernière question (pour aujourd'hui lol): le jeu intègre-t-il des élections législatives (ou autres) en cours de mandat que le président et son parti doivent remporter pour garder la majorité? Si oui et qu'il perd, le président doit cohabiter avec un parlement et un gouvernement d'une couleur différente?

Le blog de lvlichel a dit…

Pour sylvain :

la réponse à ta question a été donné il me semble.

Lorsqu'on perds les législatives, on peut continuer à jouer, mais n'ayant plus de majorité, nos propositions de lois ont peu de chance d'aboutir.

Concernant le fait de jouer d'autres partis politique que la droite, il y a un scénario où l'on peut choisir le parti de son choix, modifier la majorité en place etc...

SeB a dit…

Voilà un jeu intéressant (thème peu abordé dans le monde vidéoludique) même si j'émets quelques doutes car la plupart des développeurs qui ont abordé le thème de la géopolitique n'ont sorti que des jeux fades malgré la bonne volonté.

En tout cas il y a l'air d'avoir quoi s'amuser et j'espère qu'il y aura de quoi jouer.

Par contre, le coup de la partie qui s'arrête à cause d'un président trop vieux, c'est assez trash ! Le joueur se voit obligé de mettre un terme à sa partie à cause d'un paramètre dont il n'a aucun contrôle... A moins qu'à la manière des Civilizations, il y a l'option "One more turn..." ;)

Sylvain_94 a dit…

Ptetre qu'il y a moyen de tricher sur l'âge du président au moment du lancement de la partie :-D

On lui met 30 ans et c'est parti pour 60 ans de règne :-)

Guicitoyen a dit…

Bonjour.
Le sîte strategium alliance vient d'incorporer votre jeu dans son forum et c'est grâce à ça que je vous connais!!! C'est donc un jeu français ???

Tout d'abord, je dois dire que le jeu a l'air d'être vraiment exceptionnel, un vrai bijou d'après ce que j'ai vu. Et j'espère qu'après la sortie en magasin il fera l'objet de constantes améliorations (vu la complexité du jeu, il y aura à mon avis forcément des petits problèmes) par "patch" successifs pour le rendre PARFAIT !!!

Cependant je trouve qu'il y a UN ENORME DEFAUT d'après ce que j'ai lu!! Je suis français, et j'aimerai beaucoup joué la France. Or le mode libre impose historiquement un président français de droite sortant, vieux, et avec un très mauvais score dans les sondages (je ne vois vraiment pas à qui vous faîtes référence lol!).
En gros on est en train de perdre comme vous dîtes!!!

Mais moi je veux jouer la France après les élections de 2007, je veux incarner un nouveau président, en gros là avec la France, c'est quasiment sûr de perdre!!!
En plus, si on a pas forcément envie d'incarner la droite, ça pose vraiment des problèmes. On dit que ce jeu offre plein de libertés... Mais là avec la France, on peut rien faire!!! je trouve cela vraiment triste.

On m'a cependant dit qu'il existera un scénario où on pourra choisir son parti et son président au pouvoir. C'est un formidable espoir (pr moi) mais je me pose des questions et ce serait sympa si vous pouviez y répondre :

- Peut-on créer un parti politique selon des valeurs paramétrables et son président pour ensuite le mettre au pouvoir grâce à ce scénario (ce serait vraiment génial) ?
- Est ce que ce scénario offira toutes les fonctionnalités du jeu comme le mode libre, car j'ai vu que certains scénarios étaient spécialisés sur certains aspects ?

- En gros est ce que je peux jouer la France avec qq'un d'autre qui a toutes ses chances, s'il mène une bonne politique, de se maintenir ? (sinon je vois vraiment pas l'intérêt de jouer la France)

mindscape a dit…

Par rapport à la réalité, dans le mode "le monde en 2007", le président-joueur démarre avec un président de la tendance politique réelle, mais avec une identité fictive (paramétrable) et une popularité de 50%, qui n'handicape pas une ré-élection proche.

De base, toute partie commence avec 50 % de popularité.

Ensuite, on peut s'éloigner de la réalité et mettre au pouvoir un parti et un président différent dans le scénario "Arrivée au pouvoir".

A l'inverse, il y a une petit scénario rapide sur le thème des "100 Jours pour gagner une élection" qui permet de gérer une campagne électorale en tant que candidat-président. Par contre, en cas de ré élection, le non-respect des promesses électorales a un effet terriblement négatif.

Sam a dit…

ben oui pas besoin de s'inquiéter sur ce thème, on aura pas que 2 mois avant les élection et juste le choix entre royal et sarkozy alors lol

peut-on savoir outre la cote de popularité, quels paramètres sert pour le score, et si en multijoueur en mode monde 2007, il y a un classement qui apparait entre les 16 joueurs participants ?

Sylvain_94 a dit…

Et pour le scenario "arrivée au pouvoir", on pourra ensuite gouverner au jour le jour sans objectif précis à réaliser comme en mode "le monde en 2007"?

Guicitoyen a dit…

Ah ok on m'avait dit qu'en France on commençait avec un président de droite vieux et avec un taux de popularité à 40% !! Et que du coup on était quasiment sûr de perdre!!!

J'ai hâte que le jeu sorte ! Je pense que je l'achèterai dès sa sortie !!! En plus, c'est pas un des jeux les plus chers, il ne sera qu'à 40 euros c'est ça?

Revan a dit…

Une question : le jeu gère-t-il la situation ou le chef de l'état (donc nous) doit fdormer un gouvernement de coalition? peut on choisir les partis avec qui on gouvernera? négocier les ministères avec eux?

Guicitoyen a dit…

Le gros problème, c'est que ce système ne marche qu'avec des systèmes présidentiels (USA,...) et semi-présidentiels (France) !!!

Comment vous faîtes avec les régimes parlementaires ?

Le Premier ministre tombe forcément en cas de nouvelle majorité.
Autre problème, les coalitions. A part dans les systèmes bipartisans, il faut former des coalitions de parti pour remporter une élection.

mindscape a dit…

En réponse à Guicitoyen et Revan, le joueur est le chef de l'exécutif dans tous les pays, quel que soit le mode de désignation du dirigeant. En Grande-Bretagne par exemple on est le Premier Ministre. Il est effectivement possible de constituer son gouvernement avec des membres d'un autre parti, mais ils seront moins conciliants. Un ministre en désacord avec les décisions du joueur peut parfaitement démissionner. Pour gérer ces situations, le joueur peut négocier avec tous les partis présents dans le jeu, pour obtenir leur appui. Cela implique de faire des concessions et de promettre des actions conforme aux programmes de ces partis.

Sylvain_94 a dit…

T'as oublié ma question ;-)

Pour le scenario "arrivée au pouvoir", on pourra ensuite gouverner au jour le jour sans objectif précis à réaliser comme en mode "le monde en 2007"?

mindscape a dit…

Oui, c'est le joueur qui se fixe ses objectifs dans ce mode de jeu. Le monde et le pays évolue en fonction des événements, des tendances de fond et bien sûr de l'action du gouvernement du joueur.

Guicitoyen a dit…

Génial !!! Je commencerai par le scénario "arrivée au pouvoir"!!!

Guicitoyen a dit…

Ah oui vous avez pas répondu non plus à cette question il me semble :

-Est ce que dans le scénario arrivée au pouvoir on peut créer son parti politique suivant des données paramétrées (gauche ou droite, libéral ou conservateur ou socialiste ou communiste ou écolo ; enfin plein de paramètres dans le genre !) ???

mindscape a dit…

On peut renommer un parti existant. Pour tous les pays, ceux en tout cas autorisant le pluralisme, il y a les principaux partis représentatifs du paysage politique. La raison tient au principe du jeu : le joueur est le chef de l'Etat en exercice. Pour la France, par exemple, il y a une dizaine de partis politiques déjà intégrés dans le jeu.

Sylvain_94 a dit…

niquel tout ça :-D

Maintenant une question qui inquiète beaucoup de monde:

Configuration :
-Windows XP ou supérieur
-Ram 1Go
-Processeur 2Ghz
-Carte 3D requise avec memoire 256 Mo
-Espace disque dur 2 Go

C'est la configuration minimale ou la configuration recommandée?

Parce que, si c'est la config minimale, on est très peu à avoir un ordi aussi puissant (notamment concernant la carte graphique) :-/

all-daz a dit…

il y a de l'éclaircisment , je pense que je vais adhérer .

merci a mindscape .

mindscape a dit…

Mindscape a comme politique de communiquer une configuration recommandée plutôt qu'une configuration minimale. Le jeu a encore quelques semaines pour être optimisé. Nous donnerons une configuration définitive dans la deuxième quinzaine de février, à partir de la version finale.

Sylvain_94 a dit…

ok merci de nous rassurer :-)

Guicitoyen a dit…

Oui parce que je le trouve vraiment gourmand au niveau de la carte graphique. Faudrait que j'en rachète une si c'est 256mo alors que ça fait à peine 4 mois que j'ai acheté un nouveau pc !!!

Au pire, au lieu de faire les unités militaires en 3D, on peut les faire en symboles OTAN, c'est très pratique, ça fait sérieux, ça passe bien et c'est bcp moins gourmand !!!

Sam a dit…

ben moins je préfère la 3d c'est pas parce que ton ordi peut pas le faire qu'il faut dégouter les autres hein :-)

Sylvain_94 a dit…

C'est pas un problème de pouvoir faire la 3D. Tous les ordis la font maintenant.

C'est un problème d'avoir un jeu moins gourmand pour pouvoir fonctionner sur des cartes graphiques 128 Mo.

johnW. a dit…

Je voudrais s'avoir si on peut jouer indéfiniment ( que l'on soit pas par ex pris par l'age) il suffirait de changer à chaque election de gouvernement. le seul game over que l'on pourrait avoir c'est la nonréelection ,l'assasinat ou le coup d'état. ce serait bien car certaines décision se vois sur le long terme..

the_capitaliste a dit…

bonjour, j'aimerai savoir sa qu'il se passe dans des pays comme l'allemagen, je m'explique, je suppose que l'on gére le chancelier(e), mais du president federal, comment est il "intégrer" au jeux, il apporte un bonnus, il sert a rien... merci d'avance de votre reponse

Anonyme a dit…

de antoniolix
voila moi je voulais s'avoir si dans le mode libre on pouvait crée un partie mettre la couleur a son drapeau faire une dictature a la hitler et renommé son pays merci

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je voudrais savoir s'il est possible de changer la constitution dans le pays que l'on dirige.
Par exemple, est il possible d'instaurer une VIe République en France ou d'instaurer une République démocratique dans un pays monarchique??

Merci..

edouard a dit…

Comme pour la plupart des gens (allez lire les forums, tapez mission président bug dans Google), le jeu ne se lance pas du tout sur mon PC principal : exception! Il me dit que c'est à cause de ma carte 3D (sur laquelle tourne tous mes autres jeux sans problème). Je l'ai alors installé sur mon portable : 10 minutes d'attente pour lancer le jeu (!) avec des vidéos qui n'affichent rien, puis ensuite un jeu à la limite du ridicule.

En quittant le jeu j'ai vu que Windows avait dû augmenté la taille de la mémoire virtuelle! Dans le jeu, les actions mettent parfois 20 secondes pour se déclencher, les animations et le sons se déclenchent toujours en retard. J'ai l'impression d'être sur un CPU 8MHz! HONTEUX! NE MARCHE PAS SUR DEUX PC DIFFERENTS DE CONFIG TOTALEMENT DIFFERENTES (sans compter qu'il ne me reste plus qu'une activation sur trois à cause de ces tests dûs à leurs bugs!)

D'ailleurs, d'expérience, ayant déjà acheté d'autres jeux Mindscape, je me rappelle qu'ils étaient tous buggés. Une telle somme pour un jeu sorti en plein milieu de son développement, c'est DU V**! DE L'ESC********!

Un exemple que le jeu n'est pas fini? Si vous avez lancé le jeu (et peut-être aussi passé le patch qu'il vous propose), faites Ctrl+Alt+Suppr pour sortir du jeu (eh oui c'est comme ça avec Mission Président) allez dans le répertoire où est installé le jeu ("Mission Président - Geo-Political Simulator" ) et ouvrez le fichier "et caetera.txt", le contenu dit - je cite : "Pour mémoire : Rajouter dans ce dossier tous les autres fichiers nécéssaires à copier dans le dossier d'installation de Mission Président.".
A bon entendeur salut!